×
Home Collection Événements A Propos Contact

Atelier de Bonifacio Bembo, Cremona



Atelier de Bonifacio Bembo, Cremona

Une paire de portraits d'un homme et d'une femme qui se regardent. Les deux bustes sont placés entre des colonnes sous une arcade. Ces deux portraits font partie d'une série de portraits réalisés pour le Monastère della Colomba à Crémone. Cette série, réalisée sur une longue période, est homogène en technique, dans un style iconographique.

Comme l'ensemble de la série, ces portraits sont des portraits de mariages. Le bâtiment représenté en encadrement avait probablement une autre fonction avant d'être utilisé dans un monastère. Il est également possible que les moines aient fait faire des portraits de mariage pour leur mariage avec Dieu. Le groupe de peintures est traditionnellement attribué à l'atelier de Bonifacio Bembo.

Bonifacio Bembo (Brescia 1420- vers 1482) était un peintre de la Renaissance de l'Italie du Nord qui travaillait principalement à Crémone. Seuls deux tableaux peuvent être attribués avec certitude à Bembo lui-même, à savoir les portraits de Francesco Sforza et de Bianca Maria Visconti, aujourd'hui à la Pinacothèque de Brera à Milan.

Ces peintures sont tout à fait particulières. Non seulement parce que cela confirme que Bembo était bien portraitiste, mais surtout à cause du bijou sur la robe de la femme. Ce bijou de perles et de rubis surmonté d'un ange se retrouve également sur les portraits du Monastère della Colomba. Les personnes représentées le portaient dans leurs cheveux ou sur leur poitrine. On suppose que dans les premiers portraits pour le monastère, les hommes et les femmes portaient le bijou dans les cheveux et que, plus tard, il n'était plus porté que sur la poitrine.

Les similitudes de style et d'architecture utilisés dans ces portraits, les banderoles autour des colonnes et la façon dont l'arcade est conçue, montrent clairement que ces deux tableaux ont été créés dans l'atelier de Bonifacio Bembo pour le Monastère della Colomba à Crémone.

La mode des portraits du Monastère della Colomba a dû vraisemblablement avoir une grande influence à l’époque. À Crémone et dans ses environs, plusieurs séries de portraits ont été réalisées dans les décennies suivantes, souvent avec d'autres colonnes et arcades et de taille variable.

Littérature:
Roberta Aglio, ‘Le tavolette da soffitto del monastero della Colomba a Cremona’ in Arte Lombarda, Nuova serie, No. 145 (3) (2005), pp. 56-61.
Mario Marubbi, ‘Appunti sulla fortuna delle tavolette da soffitto in Lombardia’ in Pettenelle e cantinelle a Cividale fra Medioevo e Rinascimento Tabulae Pictae, Milaan 2013, pp. 108- 113

Atelier de Bonifacio Bembo, Cremona
Prix sur demande
Période
ca. 1470
Matériaux
tempera sur panneau
Dimensions
37 x 27 cm

Expedition mondial disponible


Vous pourriez aussi aimer