×
Home Collection Événements A Propos Contact

Carl Wilhelm Wach (1787-1845)



Carl Wilhelm Wach (1787-1845)

La version royale de ce célèbre tableau de Carl Wilhelm Wach a été découverte. On savait que le peintre avait réalisé plusieurs versions de cette œuvre, dont l'une était la propriété de la famille royale bavaroise à Schloss Tegernsee, située au bord du lac et à proximité de la ville qui porte le même nom.  Jusqu'ici, on ne savait pas quel exemplaire résidait à Tegernsee. L’émergence de cette version jette une lumière sur cette question. Lorsque le prince Karl de Bavière tomba de cheval près de Schloss Tegernsee en 1875 et mourut presque immédiatement, le tableau fut mentionné dans l’inventaire de son héritage faisant partie de l’intérieur du «Toilettenzimmer» portant le numéro 95;

Toilette-Zimmer
No. 95 Wacht
Bildnis einer Albaneserin in rothem Mieder, geschmuckt mit einer Rose, einem
Collier von Korallen und goldenen Ohrenringen. Auf Leinwand H. 23 Z. 1 L. Br.
17 Z. 11 L.
In verg Rahmen. fl 250.

Le numéro d'inventaire 95 au dos de cette peinture confirme son origine royale. Sur une aquarelle d’Eugen Napoleon Neureuther (1806-1882), le tableau est représenté suspendu au mur du «Toilettenzimmer» situé sur le mur de droite, le plus proche du mur du fond.

Eugen Napoleon Neureuther(1806-1882)

Le cadre original de Leo von Klenze (1784-1864), avec le numéro d'inventaire estampé au dos, est clairement reconnaissable sur le tableau. Von Klenze était l'architecte de la cour de Louis Ier de Bavière et est considéré comme l'un des représentants les plus éminents du néoclassicisme. En 1823/24, il rénova le château de Tegernsee. Il était donc possible que ce tableau fût déjà inclus dans l'inventaire du château à ce moment-là. Carl Wilhelm Wach, peintre de la célèbre Velletrienne , fut l'élève de Carl Kretschmar à Berlin. Plus tard, il poursuivit ses études sous la direction de Jacques Louis David, d'Antoine Jean Gros et de François Gérard à Paris, puis se rendit à Rome en mai 1817. Pendant deux ans, Wach passa son temps dans et autour de la ville antique. La jolie demoiselle de Velletri, située à quelque 40 km au sud de Rome dans les Monts Albains (ce qui explique l’Albaneserin dans l’inventaire de 1875), a probablement été peinte vers la fin de 1818 ou au début de 1819, à l’origine du portrait présenté en 1819 lors d’une exposition à l’ambassade de Prusse au palais Caffarelli à Rome en 1819. Le comte Raczynski (1786-1845) en fit l'acquisition pour son château Rogalin, près de Poznan. Les contemporains de Wach ont été très impressionnés par le tableau qui a été copié au moins six fois par le peintre lui-même. Certains d'entre eux sont dans des musées ou des collections établies; le musée Georg Schäfer de Schweinfurt (depuis 1959), la collection Oetker et le Stadsmuseum Berlin possèdent chacun un exemplaire.

Les recherches menées par le professeur Helmut Börsch-Supan de Berlin ont révélé que la version en question est l’un des premiers exemplaires. En ce qui concerne la perspective, l’épingle à cheveux dorée est correctement représentée - dans les versions ultérieures, l’épingle à cheveux n’est plus directement alignée sur l’Amor au sommet - et la monture de von Klenze sous-tend cette supposition. De plus, le numéro d'inventaire au dos du cadre, qui correspond à l'inventaire du patrimoine de le prince Karl de Baviére 1er, confirme le fait qu'il s'agit de la version du Toilettenzimmer de Schloss Tegernsee, telle que l'aquarelle par Neureuther.


Provenance:
Prinz Karl von Bayern (1795-1875), Schloß Tegernsee Bayern

Carl Wilhelm Wach (1787-1845)
Prix sur demande
Period
1820
Material
huile sur toile
Dimensions
63 x 51 cm

Expedition mondial disponible


Vous pourriez aussi aimer