×
Home Collection Événements A Propos Contact

Pax de Florence d’époque Renaissance



Pax de Florence d’époque Renaissance

Pax en argent doré et vermeil avec un relief de saint François recevant les stigmates [Florence, anonyme, vers 1518] et une applique en bronze patiné et partiellement doré d'une Vierge à l'Enfant et d'une tête de putto ailée, vers 1445-1450, attribuée à Maso di Bartolomeo ou à son cercle. D'après un dessin de Luca Della Robbia]

Le fabricant de ce Pax était un maître orfèvre de la Florence du début du XVIème siècle. Le style architectural de ce Pax suit le style des petits retables en bois doré fabriqués à la fin du XVème siècle par les ateliers de Giuliano (1432-1490) et de Benedetto da Maiano (1442-1497). La construction de ce Pax est remarquable. Il est composé d'au moins vingt-cinq parties distinctes, magistralement réalisées en un tout sans faille. Seuls neuf rivets sont visibles à l'arrière, qui s'intègrent discrètement à l'ensemble de l'avant. Cette méthode de travail est tout à fait cohérente avec les autres productions de l'époque. La majorité des pièces ont été coulées en argent, qui a été doré sur le devant. Là où la dorure montre des signes d'usure, l'argent est visible, elle se rapproche alors du bronze du fait de la ternissure. Le dos et la poignée sont également en argent. Il y a des marques au dos. Au-dessus de la poignée, les lettres : F-K-F-F (FK Fieri Fecit - fait pour FK). En bas, le Pax est marqué de l'année MD / XVIII (1518), de part et d’autre de la poignée. La poignée elle-même porte l'inscription d'un symbole religieux qui pourrait faire référence à un propriétaire, une église, un poinçon ou un ordre religieux.

Deux utilisations antérieures de l'applique de la Vierge à l'enfant ont été retrouvées : l'une à la National Gallery of Art (NGA) et l'autre à un Pax autrefois conservé à Berlin. Les encadrements de ces objets, avec des colonnes corinthiennes des deux côtés et un tympan triangulaire, représentent les premiers petits tabernacles florentins qui se distinguent nettement des spécimens gothiques encore plus anciens.

Bien que les spécimens de la NGA et de Berlin soient de très bonne qualité, reflétant les contours du modèle original, la qualité de l’argent dont il est question ici est nettement supérieure pour ce qui se rapporte à la fonte et aux détails. La netteté des plis dans les vêtements, des doigts, des pieds et dans l'élaboration des cheveux est particulièrement soignée. Les empreintes et les traces des outils dans le modèle original en cire ou en argile sont encore visibles précises et vivantes dans les pièces coulées et n'ont pas encore été effacées par la ciselure de finition. Il n'est pas déraisonnable de supposer que cette pièce est le prototype de d’une série d’autres. Le respect des fondeurs de bronze florentins du XVème siècle à l'égard de la méthode de coulée directe renforce cette hypothèse.
Un article détaillé sur ce Pax particulier est disponible sur demande. (en anglais uniquement)

Pax de Florence d’époque Renaissance
Prix sur demande
Période
1518
Matériaux
bronze doré et patiné; cuivre; argent doré; niellage et argent
Dimensions
28 x 13 cm

Expedition mondial disponible


Vous pourriez aussi aimer