×
Home Collection Événements A Propos Contact

Ensemble de quatre Fauteuils et deux Bergères d'époque Empire, attribué à F.H.G. Jacob-Desmalter



Ensemble de quatre Fauteuils et deux Bergères d'époque Empire, attribué à F.H.G. Jacob-Desmalter

Un ensemble de quatre fauteuils et deux bergères avec un revêtement de soie décorative. Les chaises en style néoclassique sont fait de acajou et placage d’acajou. Les montants ont des pieds de griffe et des têtes félines sculpté sur le dessus. Les pieds arrière «  en sabre  » et décorés des cannelures et sur le dessus ornements sculptés en forme de coquilles. Le forme des traverses est rectangulaire et simple.

L’époque Empire
Par rapport à les styles précédents la style néoclassique est plus sobre et rectangulaire. Aussi les ornements en bronzes sont moins exubérant. Au cours de le « Directoire » les conceptions du mobilier sont simplifiées. Les modèles et ses décorations sont inspiré au classique. En particulier Charles Percier (1764-1838) et Pierre-François-Leonard Fontaine expriment une forte influence sur le développement du style, dans lequel l’Empire à venir sonne déjà. L’œuvre de Jacques-Louis David (1748-1825) exerce également une grande influence sur l’art appliqué du Directoire puis du style Empire.
Lorsque Napoléon Bonaparte arrive au pouvoir, il a une forte influence sur le style dans lequel les maisons sont décorées. Vers 1803 le style Empire se développe, portant une prédilection pour des éléments massifs et impressionnants. Les campagnes militaires de l’empereur, surtout celles en Egypte, servent d’inspiration. Lorsque le blocus britannique est devenu réalité en 1806, l'approvisionnement en essences exotiques a stagné et les fabricants de meubles ont été contraints de transformer davantage d'essences de bois cultivées localement. Le type de bois préféré, cependant, reste acajou. Le style est caractérisé par des lignes droites strictes et des dessins symétriques orthogonaux. La marqueterie est encore rarement utilisée. Pour les décorations on choisit des sphinx, des félins, des dauphins, des cygnes, des abeilles et des "Renommées" - des figures mythiques ailées - qui confèrent au style Empire un caractère indubitable.

La dynastie Jacob
Pendant plus de quatre-vingts ans, trois générations de la famille Jacob ont produit des chaises et des meubles d'une qualité exceptionnelle. Après il a reçu maître en 1765, Georges Jacob (1739-1814) s’est établi, sans prendre la succession d’un autre maître, dans la rue Charendon. Quand Georges s'est retiré de l'entreprise en 1796 deux de ses fils, Georges II et François-Honoré-Georges, continuent l’activité. A la décès de Georges II en 1803, son père est forcé de retourner à l’entreprise. Alors, l’entreprise se développe dans le plus grand entreprise de meubles pendant l’Empire. Plus tard, en 1815, le grand-fils de Georges I, George-Alphonse Jacob-Desmalter, continue les activités jusqu’à la règne de Louis-Philippe. En 1847 George-Alphonse met fin à les activités de menuisier et se dédie a l’architecture.

Les frères George II Jacob (1768-1803) et François-Honoré-Georges Jacob-Desmalter (1770-1841) dirigeaient l'entreprise la plus prospère et la plus influente de Paris de la période 1796 à 1825. Tandis que Georges II produisait principalement des sièges en style néoclassique, ses fils, libéré des restrictions des syndicats, ont fait aussi d’ébénisterie de grande qualité qui étaient très populaires.

Dimensions:    
[Bergères] hauteur 96 cm; longuer 75 cm; profondeur 75 cm,
[Fauteuils] hauteur 96 cm; longuer 67 cm; profondeur 67 cm.
 
Litterature:
Michel Beurdeley, Jacob et son Temps, Saint-Remy-en-l’Eau, 2002
Denise Ledoux-Lebard, Le Mobilier Français du XIXieme Siècle, Paris, 1989
 
Ensemble de quatre Fauteuils et deux Bergères d'époque Empire, attribué à F.H.G. Jacob-Desmalter
Prix sur demande
Period
ca. 1810
Material
acajou
Dimensions
96 x 75 x 75 cm

Expedition mondial disponible