×
Home Collection Événements A Propos Contact

Commode Hollandais d’époque Louis XV



Commode Hollandais d’époque Louis XV

Une commode bombée hollandaise d’époque Louis XV avec deux tiroirs sans traverse. Magnifiquement décorée de garnitures en bronze doré et de sabots décorés de volutes d'acanthe et de motifs de fleurs et de feuilles. L’ornement sur le tablier, les poignées de tiroir et les cartouches sont décorées de motifs asymétriques de fleurs et de feuilles et de rocailles.

La face et les côtés sont marquetés de tresse géométrique dans un cartouche en forme de cœur. Les décorations de marqueterie sont encadrées d'un ruban d'amarante.
À partir de 1760, les ébénistes néerlandais ont commencé à fabriquer des meubles en placage «à la française» en imitant les meubles français importés de l'époque. Parfois, ces objets étaient recouverts de décorations florales, mais le plus souvent de motifs de diamants géométriques encadrés de variétés de types de bois rares et exotiques.

Cette commode pourrait très bien provenir de l'atelier de Matthijs Horrix. Cela ne peut toutefois pas être prouvé dans la mesure où Horrix n'a jamais signé ou estampillé son travail. La grande ressemblance avec les meubles que l'on peut attribuer à Horrix avec certitude, grâce aux inventaires de la Maison royale néerlandaise et de «Huis ten Donck», confirme le lien de parenté avec le travail du maître.

Matthijs Horrix (Lobberich 1735 - 1809 La Haye) est censé être venu à La Haye en 1761, où il a été admis à la guilde des ébénistes en 1764. La même année, il est enregistré comme citoyen et épouse Elisabeth de la Fosse. Le couple vivait dans la Spuistraat, également l'adresse de l'atelier. Après 1770, la société devint un fabricant de meubles complet et polyvalent.
En 1771, Horrix fut admis au «Pietersstoelgilde» et devint maître ébéniste ainsi que «Spaanse stoelenmakers Baas» (fabricant de chaises espagnol). L’assistant de Horrix, Willem Corbaz, a été enregistré comme tapissier par le Pietersstoelgilde en 1771, ce qui a permis à la société de produire également des meubles garnis. En fait, à partir de ce moment, l’entreprise a pu livrer tout type de mobilier nécessaire à la décoration d’une maison. Cela a été bien apprécié par le tribunal de grande instance et son entourage, d'autant plus qu'Horrix a suivi la dernière mode parisienne. Cela se reflétait dans le nom de la société Horrix: «In de Commode van Parys» (À la mode parisienne).
À la mort de Matthijs Horrix en 1809, son neveu Pieter Paulus Horrix (1767 - 1840), qui travaillait pour son oncle depuis 1794 a repris son atelier.

Litterature:
R.J. Baarsen, “ ‘In de commode van Parijs tot Den Haag’, Matthijs Horrix
(1735-1809), een meubelmaker in Den Haag in de tweede helft van de
achttiende eeuw”, in Oud Holland 107, nr. 1, 1993.

Provenance:
Jacob Stodel Antiquités 1952
Weber und Bläuer, Lugano, Suisse 1960
Collection van Merksteijn, Suisse

Exposition:
Oude Kunst- en Antiekbeurs Delft, Museum "Het Prinsenhof", bij Jacob Stodel, 1954
Commode Hollandais d’époque Louis XV
Prix sur demande
Période
ca. 1765
Matériaux
charpente de chêne en placage amarante, noyer, sycomore, buis et bois de rose ; ornements en bronze doré ; dessus en marbre Rouge Royal
Dimensions
87 x 139 x 66 cm

Expedition mondial disponible