×
Home Collection Événements A Propos Contact

Paire de vases de jardin hollandais d’époque Louis XIV



Paire de vases de jardin hollandais d’époque Louis XIV

Une paire de vases de jardin sur une base carrée avec un pied torsadé et festonné s’élargissant vers le haut par une couronne de fleurs. La partie inférieure du vase est constituée de bandes festonnées et torsadées.  Le corps du vase est décoré de putti et d'une guirlande de fleurs tenue par des têtes de lion. Le couvercle en surplomb est orné de formes de feuilles et de lobes, avec un fretel rond et festonné sur la partie supérieure.

Ces vases de jardin ont une fonction purement décorative. Les ornements de jardin sont massifs sous le couvercle et ont complètement perdu leur fonction de vase. Le modèle de ce type de vase trouve son origine dans les urnes funéraires romaines qui servaient à conserver les cendres des ancêtres. Lorsque les jardins de la Renaissance étaient décorés d'objets antiques, ces urnes étaient placées comme des œuvres d'art entre les statues.

En Hollande également, ces vases de jardin ornementaux sont devenus à la mode dans la seconde moitié du XVIIème siècle et il y a eu une demande pour la production de vases de jardin en marbre inspirés des modèles romains, vraisemblablement en imitation des Français. Cela se retrouve également dans les peintures de l'époque, où ces vases sont devenus un motif courant, comme dans les grandes natures mortes de chasse de Jan Weenix (1640-1719).

Bien entendu, le but des vases de jardin n'était pas seulement de montrer la richesse et le goût, mais aussi la connaissance de l'Antiquité et de Rome. Les vases de jardin figuraient donc parmi les plus prestigieux des ornements de jardin. Sous l'influence de Daniël Marot, les vases deviennent encore plus ornés et sont utilisés comme éléments architecturaux non seulement dans les jardins mais aussi à l'intérieur. Le « Paleis het Loo » à Apeldoorn en présente plusieurs exemples.

Ces vases de jardin sont décorés de putti. Dans l'art, les putti sont de petites figures d'enfants, généralement nues et sans ailes. Le mot vient de l'italien où putto, dérivé du latin putillus, signifie petit garçon.  Les putti étaient utilisés pour des représentations allégoriques mais aussi souvent à des fins purement décoratives. En outre, ils incarnent souvent des personnifications ludiques des dieux de l'Antiquité. Au XVIIème siècle, les putti étaient appelés petits enfants. Une série d'estampes de Gerbrand van den Eeckhout datant d'environ 1640-55 et représentant des putti en train de jouer porte le titre éloquent : Ordonnance unique de plusieurs petits enfants sages, « Eenige ordonnantie van verscheyde aerdige kindertjens ».
Dans l'art, les enfants représentent également l'innocence et l'espièglerie. L'artiste peut ainsi faire dire aux enfants certains messages symboliques sans choquer le spectateur.  

Sur ces vases de jardin, nous voyons des enfants qui s'ébattent, certains font de la musique, jouent les uns avec les autres, se poursuivent,  soutiennent ou cueillent une guirlande de fleurs. Un putto porte un masque dans sa main. À première vue, il semble qu'ils ne font que jouer, mais le masque indique un déguisement et un drame, qui cache une couche plus profonde sous des scènes apparemment innocentes.

Les enfants qui jouent ici dépeignent l'histoire de la fête de Vénus, une scène de la Grèce antique qui trouve son origine chez Philostrate et Ovide. Dans un verger où se trouve le sanctuaire de Vénus, des putti cueillent et ramassent des pommes. D'autres tirent sur le sol ou sur les autres, jouent à des jeux ou gambadent. Certains s'embrassent. De diverses manières enfantines, ils célèbrent les rituels de l'amour. Chasser un amant, embrasser un amant et tromper un amant.

Les vases sont restés dans la propriété de campagne d'Enghuizen, près de Hummelo, jusqu'en 1950. Cette année-là, les vases de jardin d'Enghuizen ont été vendus à la firme Nijstad de Lochem. Cette paire de vases est entrée en possession du marchand d'art Herman Bill lors de la foire d'art et d'antiquités de Delft. Plusieurs autres vases de jardin ont ensuite été vendus au Rijksmuseum. Une paire signée et datée Jan van Logteren 1737 et une paire signée I. Cressant F anno 1714.

L'histoire d'Enghuizen remonte au XIVème siècle. Au début du XVIIIème siècle, l'ancien château a été remplacé par une maison en forme de palais avec des ailes qui ne sont connues que par un dessin de Jan de Beijer datant de 1743. Cette maison a ensuite été remplacée au XIXème siècle par un nouveau château de style palazzo italien avec de nombreuses sculptures.

Provenance:
Château de Enghuizen près de Hummelo
Société Nijstad, Lochem 1950
Marchand d’art H.F. Bill, Maison Eindenhout, Haarlem, jusqu’en 2018

Paire de vases de jardin hollandais d’époque Louis XIV
Prix sur demande
Période
ca. 1710
Matériaux
marbre de Carrare
Dimensions
68 cm
Diameter
41.00 cm

Expedition mondial disponible